Grossesse

Qu'est-ce que la pré-éclampsie post-partum? - Centre New Kids

La prééclampsie postnatale est une affection rare dans laquelle la femme souffre d'hypertension artérielle et d'une urine riche en protéines après l'accouchement. Cette condition peut se développer rapidement - environ 2 jours après la naissance de l'enfant. Parfois, cela peut prendre jusqu'à 6 semaines. Il peut s'agir d'une condition dangereuse si on ne s'en occupe pas sérieusement et même de provoquer des complications majeures telles que des convulsions et le coma.

Quels sont les symptômes de la prééclampsie postnatale?

Ses symptômes peuvent être similaires à ceux de la prééclampsie, notamment:

  • Hypertension artérielle (dépasse généralement 140/90)
  • Niveaux élevés de protéines dans l'urine (0,3 g ou plus en 24 heures)
  • Maux de tête sévères et récurrents
  • Problèmes de vision (perte de vision, vision floue ou sensibilité à la lumière)
  • Gonflement au visage
  • Douleur dans l'abdomen et sous la cage thoracique
  • Nausée, avec vomissements occasionnels
  • Faible urine
  • Prise de poids (pouvant dépasser 1 kilo par semaine)

Si vous présentez l'un de ces signes après le travail, il est recommandé de contacter votre fournisseur de soins de santé immédiatement.

Qui est à risque élevé de pré-éclampsie post-partum?

La condition survient pendant la grossesse et n'est détectée qu'après l'accouchement. On croit fermement que la prééclampsie postnatale peut être le résultat d'un trouble de la muqueuse des vaisseaux sanguins pendant la grossesse, qui est largement influencé par des facteurs environnementaux et génétiques. La cause exacte de la condition n'est pas claire. Cependant, les recherches suggèrent que certains facteurs peuvent augmenter les risques de contracter le problème. Vous devez faire particulièrement attention si vous avez les traits suivants.

1. Troubles Immunitaires

Certains chercheurs ont révélé que la prééclampsie postnatale est causée par le changement d'interaction entre le placenta et le système immunitaire. L'absence de tolérance immunologique pendant la grossesse entraînera une hypertension et d'autres symptômes de la maladie.

2. Hypertension pendant la grossesse

Une pression artérielle élevée pendant la grossesse peut indiquer la survenue de l’affection après l’accouchement. Une étude suggère que les femmes enceintes sont beaucoup plus susceptibles à la prééclampsie postnatale si la pression artérielle augmente à un niveau élevé vers 20 semaines de grossesse.

3. surpoids

L'obésité peut également augmenter les risques de développer une prééclampsie postnatale.

4. Histoire familiale

La condition peut être développée pour des raisons génétiques. Si un membre de la famille proche de la femme a déjà eu une prééclampsie postnatale, il y a de fortes chances pour que la femme développe elle aussi le même état pathologique.

5. l'âge

L'âge joue également un rôle dans l'apparition de cette maladie. Les femmes âgées de plus de 40 ans et de moins de 20 ans ont plus de risques de développer une prééclampsie postnatale.

6. Grossesse multiple

Porter plus d'un bébé à la fois peut être une bénédiction, mais cela peut aussi être problématique. Des études montrent que les femmes qui ont des jumeaux ont plus de chances de développer cette maladie.

Existe-t-il des complications de la prééclampsie postnatale?

L'éclampsie postnatale est souvent associée à des crises convulsives et à d'autres conditions mortelles. Cela peut causer des dommages permanents aux parties vitales du corps, telles que le cerveau et le cœur. Il est également connu pour causer le coma, la dégénérescence neurale et des dommages vasculaires irréversibles.

1. Œdème pulmonaire

La maladie peut être fatale si elle aboutit à un œdème pulmonaire. En raison de l’accumulation de liquide provenant de la dilatation du vaisseau, les poumons peuvent cesser de fonctionner et entraîner une insuffisance respiratoire s’ils ne sont pas traités à temps.

2. AVC

Dans de rares cas, un accident vasculaire cérébral peut également être provoqué par un apport insuffisant ou interrompu d'oxygène au cerveau. Si vous présentez une faiblesse ou un engourdissement soudain, l'un des signes précurseurs d'un accident vasculaire cérébral, vous devez faire appel à une urgence médicale.

3. Caillot de sang

Un caillot sanguin peut se développer à partir d'une autre partie du corps, ce qui peut se déplacer dans les vaisseaux sanguins et provoquer un blocage. Cette condition doit être traitée rapidement pour éviter une insuffisance organique en utilisant des anticoagulants.

4. Syndrome HELLP

Une autre affection potentiellement mortelle, appelée syndrome de HELLP, peut également se développer en même temps que la prééclampsie postnatale. C'est une sorte de maladie du foie qui est dangereuse pour la mère et le bébé.

Comment traiter avec la prééclampsie postnatale

La première étape lorsque vous remarquez les symptômes consiste à consulter votre médecin immédiatement. Afin de confirmer le diagnostic de l’état pathologique, le médecin peut demander quelques tests, comme des analyses de sang et des analyses d’urine. Le test sanguin vérifiera si les reins et les autres organes du corps fonctionnent correctement et l'analyse d'urine vérifiera si l'urine contient un niveau élevé de protéines.

1. médicaments

La prééclampsie postnatale est généralement traitée avec des médicaments pour réduire la pression artérielle et ceux qui préviennent les convulsions comme le sulfate de magnésium. Le traitement doit être pris avec précaution car un tel médicament peut provoquer des effets secondaires tels qu'une irritation de la peau, des nausées et des vomissements occasionnels. Il est préférable de consulter un médecin pour obtenir une ordonnance appropriée. Si vous allaitez, informez le médecin afin qu’il puisse vous prescrire en conséquence.

2. hospitalisation

Vous devrez peut-être rester à l'hôpital plus longtemps une fois que vous aurez reçu un diagnostic de prééclampsie post-partum en raison de l'inconfort physique et mental que vous pourriez ressentir. Discutez également avec votre médecin de la manière d’assumer en toute sécurité le rôle d’une nouvelle mère atteinte de la maladie.

Загрузка...